Migration des poissons

c_120_250_16777215_00_images_imagesGREN_Domaine7.jpg

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Les truites de rivière, truites lacustres et ombres communs, ainsi que de nombreuses autres espèces de poissons doivent pouvoir accomplir des migrations. Dans la plupart des cas, les géniteurs adultes remontent les rivières pour y déposer leurs œufs et les juvéniles descendent le cours pour gagner les zones de grossissement.

Les nombreux ouvrages artificiels présents dans les cours d’eau constituent autant d’obstacles qui entravent la libre circulation des poissons et empêchent la réalisation de leur cycle vital ou isolent les populations (ex. prises d’eau, barrages, seuils au niveau des routes et voies de chemins de fer). Il est nécessaire d’aménager les obstacles afin de restaurer le fonctionnement piscicole des cours d’eau tout en prenant en considération les besoins d’autres espèces (ex. castors).

La conception des ouvrages de migration doit être adaptée aux objectifs biologiques, ainsi qu’aux contraintes hydrauliques et topographiques. Par ailleurs, les maîtres d’ouvrage exigent de plus en plus que les critères esthétiques soient également intégrés, d’où l’émergence de concepts novateurs comme les rampes et les rivières artificielles.